Sélectionner une page

Un terrarium, c’est un petit monde à lui tout seul ! En effet, dans un milieu fermé comme un bocal, une petite vie végétale se développe en autonomie. Super facile pour ceux qui n’ont pas la main verte, car on a pas besoin de s’en occuper ! Pour le faire, c’est aussi un jeu d’enfant. D’ailleurs c’est un atelier que j’ai proposé à des enfants accompagnés des parents à partir de 6 ans. (Trop rigolo d’avoir les mains dans la terre !). Avec les plus petits, on a fait pousser des lentilles 🙂

Pour ce terrarium, je vous propose de nous faciliter la vie et d’utiliser de la récup ! Alors, il vous faut : un grand bocal sauvé de la poubelle de vert, des cailloux et de la terre, trouvé dans le jardin (publique ou non !), de la petite déco comme des cailloux, des coquillages, des petites figurines volés aux enfants… Et enfin des plantes, cela peut être des petites boutures (qui peuvent être échangées). Préférer des plantes tropicales qui aiment bien l’humidité comme les Fittonias ;), vous pouvez aussi utiliser de la mousse et si vraiment vous n’avez pas la main verte, les misères poussent partout !

Pour commencer, lavez bien votre bocal et son couvercle. Déposer dans le fond des cailloux type graviers. S’il y a trop d’humidité, ce sont eux qui vont la réguler. Vous pouvez utiliser des graviers de différentes couleurs.

Ensuite, on va mettre de la terre. Ma petite astuce pour éviter d’en mettre partout sur les parois du bocal : utiliser une grande et une petite cuillère 😉

On va pouvoir mettre les racines de nos plantes sur la terre, puis en rajouter tout autour pour cacher les racines et tasser légèrement pour que la plante tienne bien droit.

C’est le moment de décorer le terrarium en ajoutant de la mousse : pas besoin de la « planter », elle se dépose simplement sur la terre. On peut y mettre des cailloux, des coquillages ou des petites figurines (lego, personnage en plastique ou en bois, déco de Noël…)

Avant de refermer son bocal, on met un petit pschit de vaporisateur d’eau, un petit cadeau de bienvenue, pour donner un peu d’humidité.

Votre terrarium va pouvoir commencer sa petite vie intérieure. Pour bien l’entretenir, voici deux conseils primordiaux. S’il y a trop de condensation, vous pouvez l’ouvrir quelques heures. Cela veut dire qu’il est trop humide. Si au contraire les feuilles sont un peu fatiguées, vous pouvez ajouter quelques pschit d’eau.

mattis tristique Aenean venenatis, vulputate, quis,