Sélectionner une page

Le cardigan Etta avec Wool and the gang

Il y a quelques temps, la marque de kit de tricot Wool and the gang m’a gentiment proposé de tester un de leur kit, à l’occasion de la sortie des kits et du site en français. C’est sûr que pour commencer à tricoter ou se lancer dans un nouveaux points, c’est quand même plus facile dans sa langue maternelle !

J’ai accepté avec bonheur car je n’avais plus rien sur mes aiguilles. Le choix du modèle a été cornélien parce qu’ils sont tous chouettes ! Je voulais un gilet car c’est ce que je porte le plus et quelque chose de pas très compliqué pour le terminer avant l’été. Le Cardigan Etta répondait à toutes mes attentes ! C’est un petit gilet qui peut se porter et s’associer très facilement, qui se tricote simplement et qui se monte très rapidement (il n’y a que deux parties).

Le colis Wool and the gang

J’ai reçu quelques jour plus tard mon colis avec tous le nécessaire pour tricoter le cardigan Etta. Le colis est joli et personnalisé pour chaque client, et ça, ça fait la différence 😉 Il est composé d’un sac en kraft, parfait pour ranger son en-cours, des aiguilles, un petit livret explicatifs et les pelotes. Le livret est très bien fait, entre les pages d’ambiance avec des petits dessins, on retrouve les explications pour tricoter le gilet, ainsi que les différents points. Tout y est très clair, avec des petits schémas et des explications en français.

Les pelotes feeling good yarn

Les pelotes du kit du cardigan Etta sont mon coup de coeur ! La feeling good yarn est composée de baby alpaca, de merino et de nylon. Je pense que vous avez compris qu’elle est super super douce. On a envie de se lover dans une pelote et d’y passer toutes ses vacances. Du coup, elle est très agréable à tricoter et en plus en n°5, le gilet monte assez vite. La couleur du cameo rose que j’ai choisi n’est pas tout a fait facile à rendre en photo, mais en réalité elle est rose assez claire, plutôt jolie.

Au tricot

Le cardigan se tricote assez bien, car il n’y a qu’un seul point employé : les côtes torses. C’est assez répétitif et ca peut paraître un peu long mais il ne faut rien lâcher ! J’ai mis environ deux mois pour le terminer. La forme du gilet est assez simple avec une petite fantaisie car le pull se tricote en deux parties : le bas en une bande et le haut d’un seul tenant avec les manches. Il n’y a pas de bande d’encolure et je trouve ça plus facile. L’assemblage se passe sans encombre, j’ai même réussi à faire des coutures invisibles !

Et voilà le résultat : un petit gilet tout doux !

Je trouve que les manches sont un peu larges mais à part ça, il est parfait. Je ne sais pas si je vais beaucoup le porter avant l’automne prochain car les températures augmentent peu à peu et qu’il est bien chaud, peut être pour les soirées plus fraîches.

J’ai fait un cinémagraphe, c’est rigolo, on dirait que je tricote à l’infini !